Une musique vocale deux fois millénaire, née en Mésopotamie du Nord, dans les premiers temps du christianisme.

En araméen, en arabe, et en grec ancien.

Des chants en araméens et en arabe, de la tradition syriaco-maronite, nés le premier siècle après J-C.  Ces chants étaient chantés par les chrétiens, en communauté, et souvent dans des grottes ou des cavernes pour se cacher des persécutions.

Des chants byzantins en grec ancien et en arabe, nés au IVe siècle après J-C, dans l'empire byzantin. Ces chants de tradition écrite appartiennent à une musique savante. Ils étaient chantés a cappella par des chantres et soutenus par un chœur d'hommes tenant la tonique, dans des églises byzantines aux voutes immenses.